« Chasse au Canard » de Pierre-Jules Mêne (1810-1879)

XIX e siècle

Affichage de 1–5 sur 55 résultats

  • « Chasse au Canard » de Pierre-Jules Mêne (1810-1879)

    Sculpture en bronze à patine brune de Pierre-Jules Mêne (1810-1879) intitulée « Chasse au canard », représentant deux chiens épagneuls-griffons qui poursuivent un canard piégé dans un taillis. Le canard est encore au sol mais tente de s’échapper en esquissant une tantavive d’envol. Fonte d’époque d’atelier Mêne, signée en bas à gauche. Le tirage d’époque n’est pas abondant et ce sujet fait parti des six principaux envois de P.J. Mêne au Salon de 1850.

    Historique : Paris, Salon de 1850, bronze n°3515
    Littérature : Poletti & Richarme, Pierre-Jules Mêne ; Catalogue raisonné, Paris, 2007 page 54
    Provenance : Collection particulière du Sud de la France

  • « Conducteur de char romain » par Emmanuel Frémiet (1824-1910)

    3900,00

    Sculpture en bronze d’un saisissant réalisme, à patine brune nuancée représentant un conducteur de char romain casqué maîtrisant deux chevaux fougueux . Fonte d’édition ancienne de la fin du XIXème siècle, signée du sculpteur Frémiet, fonte de Charles More, sur une base de forme ovale.
    Historique :
    Oeuvres d’art exposées au salon de 1866 et acquises par le ministère de la Maison de l’Empereur et des Beaux-Arts, au Palais des Champs-Elysées à Paris.
    Cavalier romain (1866) statue en bronze par Emmanuel Frémiet, No 2779, présentée hors concours, acquise ou commandée par le ministère de la Maison de l’Empereur et des beaux-arts.

    Référence littéraire : Les bronzes du XIXe siècle Pierre Kjellberg cf. p 327 à 337

  • « Jockey à Cheval N°1″De Pierre-Jules Mêne (1810-1879)

    5500,00

    Sculpture en bronze à patine brune très nuancée  de Pierre-Jules Mêne (1810-1879) intitulée « Jockey à Cheval N°1 » représentant le « Vainqueur du Derby ». Fonte d’édition ancienne, atelier Mêne-Cain, signature P. J. MÊNE sur la terrasse. Selon M.Guy Thibault, historien, concepteur du musée du Cheval de course, le cheval ayant servi de modèle à cette œuvre serait le lauréat du Derby d’Epsam de 1862, Caractacus. Modelé l’année de son envoie au Salon, il compte parmi les premières représentations sculptées de jockey à cheval au XIXè siècle lors du renouveau des courses sous le Second Empire.

    Historique : Paris, Salon de 1864, bronze n°2705 : Vainqueur du Derby
    Littérature : Poletti & Richarme, Pierre-Jules Mêne ; Catalogue raisonné, Paris, 2007 page 43,
    ill 30-Collection Ishana, épreuve authentique, atelier Mêne-Cain

    Provenance : Collection particulière du Sud de la France

  • « Lion au Serpent N°3 » d’ Antoine Louis BARYE (1796-1875), École Française

    3500,00

    Sculpture en bronze à patine brune mordorée, représentant un lion combattant un serpent, signée Barye sur la terrasse, à l’arrière de l’animal, près du postérieur droit. La terrasse est agrémentée d’un profil, le travail de surface est nerveux, très libre, presque abstraite, ce qui signe la production des années romantique. Edition par A.Delafontaine, avec le cachet « AD » (surmonté d’une étoile)

    Modèle : 1833
    Historique : vente Barye, 1876, n° 651, modèle en bronze avec son plâtre; acquis par A.Delafontaine

    Litterature : Poletti & Richarme, Antoine Louis BARYE Catalogue raisonné, Paris, édition Gallimard, page 178
    Provenance : Collection privée

  • Bronze d’Antoine Louis BARYE (1796-1875) Taureau cabré

    2800,00

    Antoine Louis BARYE (1796-1875) Taureau cabré. Épreuve en bronze à patine nuancée brun-vert, signée sur la terrasse, marque F. Barbedienne fondeur, sur la tranche de la terrasse. À l’intérieur : annotation à l’encre 1726. Tirage de très belle qualité, de fonte légère et fine avec une belle patine d’époque.

    Modèle : 1841
    Historique : vente Barye, 1876, n° 674, en lot avec le n° 673 (modèle en bronze avec son plâtre ) acquis par Goupil pour être édité par F. Barbedienne

    Littérature : Poletti & Richarme, Antoine Louis BARYE, Catalogue raisonné, Paris, édition Gallimard, modèle ill. p324