Grande lampe de salon en bronze doré et onyx, de Léon Marchand (1831-1899)

onyx

3 résultats affichés

  • Grande lampe de salon en bronze doré et onyx, de Léon Marchand (1831-1899)

    Importante lampe de salon en bronze ciselé et doré et marbre-onyx d’Algérie de style Louis XVI. Riche décor de guirlandes de fleurs, de fruits et de draperies, manque l’abat jour. La base est de forme tripode, le centre est décoré d’un pot à feu reprenant le décors des panse à l’Antique. Le travail, le décors et la ciselure du bronzier, est tout à fait exceptionnel, cette lampe de salon d’une composition d’une extrême finesse est inspirée des modèles iconographiques de Pierre Gouthière et s’inscrit bien dans le registre des productions parisiennes, destinées à prendre place dans les intérieurs les plus somptueux. Marque de fondeur au monogramme au revers d’un bronze pour Léon Marchand, fabricant de bronzes d’art.

    Littérature : Les bronzes du XIXème siècle, Pierre Kjellberg, les éditions d l’amateur,Paris 1989 page 662

    Provenance : colection privée

    Vue Rapide
  • L.C. Sévin & F.Barbedienne, garniture de style néoclassique en onyx et émail

    7500,00

    Garniture de cheminée comprenant une pendule et deux candélabres à quatre feux, réalisée en onyx, bronze doré, plaque émaillée, cabochons de marqueterie de pierre dure, et émaux champlevés polychromes. Le style de cette splendide garniture est caractéristique des plus belles réalisations de Ferdinand Barbedienne en collaboration avec le célèbre ornemaniste Louis Constant Sévin. Son répertoire décoratif y mêle avec beaucoup d’harmonie les motifs d’inspiration néoclassique, la combinaison du bronze et de l’émail est très colorée et sublime le marbre onyx d’Algérie. Signature sur le cadran de la pendule du fabricant, éditeur et fondeur F.Barbedienne Paris, Bd Poissonnière 30. La Maison Barbedienne lors de l’Exposition Universelle de Londres en 1862, est récompensée par trois médailles pour Excellence, en vedette et pionner à Londres pour sa technique de l’émail dit « cloisonné » de fonte sur les objets d’art.

    Provenance : collection particulière

    HISTOIRE : L’émail
    Dés l’Exposition Universelle de Londres en 1851, puis de Paris en 1855, l’émail, dans la multiplicité de ses techniques et de ses effets polychromes, sort de l’oubli et connaît sous le Second Empire une réhabilitation dans les arts décoratifs parisiens. Il devient un domaine d’études des ornemanistes et de nombreuses personnalités artistiques.

    Vue Rapide
  • Paire de colonnes de style Néo-classique en onyx et bronze doré époque fin XIXème siècle

    4800,00

    Importante paire de colonnes de présentation d’époque fin XIXème en marbre-onyx d’Algérie et bronze doré. Elles sont à décors de chapiteau corinthien, plateau de présentation tournant.

    HISTOIRE
    Marbre-onyx d’Algérie est un matériau translucide, compromis entre le marbre et l’albâtre. Il existe en de nombreuses teintes et variantes (blanc, jaune, rouge, vert) . Mines de marbre, exploitées par les Romains, dans la province d’Oran. En 1849, Jean Baptiste Delmonte, un marbrier italien , découvre cette carrière et l’exploite . Jean Batiste Delmonte cède ses droits en 1858 à la Compagnie des Marbres-Onyx d’Algerie fondée par Alphonse Pallu. Ce matériau est à l’honneur sous le Second Empire et récompensé par une médaille lors de l’Exposition Universelle de 1862.

    ATTENTION
    Le prix ci-dessous ne comprend pas la livraison car l’objet est trop encombrant ou trop lourd pour être expédié par La Poste.
    Nous vous invitons à nous contacter pour obtenir un devis.

    Vue Rapide
X